Chronique n°64 : Hades Hangmen, tome 1 : Hors la loi de Tillie Cole.

BON 14 JUILLET ! 🎉

 

Hades Hangmen, tome 1 : Hors la loi, Tillie Cole.

qODBLUKr.jpg-large.jpg

Milady, 480 pages. 

Résumé : 

River Styx, un biker-né, souffre d’un terrible défaut d’élocution. Alors qu’il est encore enfant, il rencontre une étrange petite fille, dans une forêt derrière une clôture, et réussit à lui parler. Troublé, il l’embrasse avant qu’elle prenne la fuite. Des années plus tard, Styx est à la tête du gang des Hades Hangmen et pense ne jamais revoir cette fille dont le souvenir le hante. Jusqu’à ce qu’il la retrouve inconsciente derrière son club. La jeune femme a fui la secte dans laquelle elle a grandi et Styx lui offre ses bras protecteurs. Mais peut-elle trouver sa place dans cet univers de hors-la-loi ?

Ce que pense Ludivine.

Hors la loi est le premier tome de la série Hades Hangmen de Tillie Cole. Je n’avais jamais lu un livre de cet auteure, mais quand j’ai vu que l’histoire allait se dérouler dans le monde des bikers, je n’ai pas pu m’en empêcher. J’adore ce monde !

Hors la Loi met en scène River / Styx qui âgé de onze ans rencontre une enfant âgée de 8 ans, Salomé. Salomé est tenue enfermée dans un lieu gardé secret. Elle est au début terrifiée de rencontrer quelqu’un hors de son ordre, mais le courant semble bien passer entre les deux personnages. River/Styx est une personne qui a des problèmes d’élocution depuis sa naissance, alors il a du mal à se faire comprendre de la fillette. Seulement il se choque lui même en ayant la capacité de pouvoir lui parler, tout en bégayant, comme il le fait avec son père et son meilleure ami.

Quinze ans s’écoulent, River est maintenant appelé tout le temps Styx, il est le muet des Hangmen. Son père a été tué un an auparavant, donc il est maintenant le président du club des bikers. Un soir après une réunion, il découvre un corps près de son bâtiment, ce corps est celui de Salomé. Il la reconnaît tout de suite et se fait la promesse de la protéger quoi qu’il arrive. À son réveil, Salomé reconnaît instantanément Styx, puis elle devient Mae.

 

Salomé/Mae est une jeune femme abusée, terrifiée et ne demande qu’à sortir de l’enfer qu’elle vit dans sa secte. Quand elle rencontrera à nouveau Styx, elle changera et deviendra une jeune femme de nos jours. Elle apprendra que la vie en dehors de l’ordre, n’est pas ce qu’on lui a toujours appris, et elle aimera cette vie avec ses nouveaux amis et Styx.

Styx est un jeune homme qui malgré son handicap, est quelqu’un de très puissant physiquement et mentalement. Il n’a pas peur de se blesser pour protéger son club et ses membres, un club dans le monde des bikers est comme une famille. Il est connu comme le muet de la bande, et pourtant c’est ce qui le rend encore plus terrifiant. Mais sous cette façade d’homme implacable, capable de tuer, de faire souffrir, il se cache un homme qui n’a qu’un rêve, retrouver la fille qu’il a vu et embrassé quinze ans avant. Quand ce rêve se réalise, il protégera Mae comme jamais il n’a protégé quelqu’un, il l’aimera de tout son être et sera prêt à tout pour elle. Elle deviendra sa régulière dans le jargon des bikers, elle lui appartiendra, comme il lui appartiendra, au grand désespoir de certaines personnes, comme Rider.

Rider est un second personnage, mais tout aussi important. Il est un ancien de l’armée et docteur dans le club. Alors qu’il ne s’intéresse à aucune femme, il tombera vite sous le charme de Mae, ce qui fera enrager Styx plus d’une fois. Seulement Rider n’est pas vraiment ce qu’il prétend être et il est dangereux pour le club comme pour Mae.

 

Cette histoire nous met face à un amour renversent et passionnant, qui fait rêver. Mae croit en Styx plus que tout et, est certaine qu’il est l’homme de sa vie, l’homme qui l’a sauvé même sans s’en rendre compte alors qu’ils n’étaient que des enfants. Cet amour malgré tous les obstacles ne sera que renforcé. Styx voit en elle la troisième personne qui est capable de le guérir, plus que les autres n’ont pu le faire.

Ce livre est un réel coup de cœur pour moi, j’ai adoré la plume de l’auteure qui est simple, même en utilisant le vocabulaire des bikers, on comprend tout de même. De plus au début du livre, elle a inscrit un glossaire où elle explique les termes des deux mondes, celui de l’ordre et celui du club. J’ai trouvé ça très enrichissant tout comme le petit texte qu’elle a écrit tout au début, en mentionnant qu’elle s’est inspirée de faits réels pour écrire son histoire. Et je me demande aussi, si elle ne s’est pas inspirée de la série Sons Of Anarchy, car en effet, tout du long de ma lecture, j’ai perçu l’environnement de la série que j’ai adoré haha. C’est ce qui m’a encore plus fait aimer cette histoire.

Je recommande cette histoire si vous voulez découvrir quelque chose d’assez nouveau, avec une histoire basée sur les différences entre secte et club de bikers. De plus ce n’est pas tous les jours qu’on lit une histoire avec une personne qui bégaye. J’ai adoré ce style de récit, et j’avoue que j’étais si imprégnée de l’histoire et touchée par Styx, que je bégayais avec lui quand je lisais ses répliques.

Ma note : 

5/5

La chronique du tome 2, Sans foi ni loi avec Kyler, le meilleur ami de Styx arrive bientôt sur le blog, restez connecté(e)s 

Où le trouver : 

Amazon.

Fnac.

 

Publicités

3 réflexions sur “Chronique n°64 : Hades Hangmen, tome 1 : Hors la loi de Tillie Cole.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s