Chronique n°74 : à huis clos, de Jennifer L. Armentrout.

A HUIS CLOS, de JENNIFER L. ARMENTROUT.

20613912_1417127478335958_325745482_n

J’ai lu, 352 pages. Date de sortie : 7 Juin 2017.

Résumé du livre : 

Depuis la plus tendre enfance, Sydney et Kyler sont inséparables. Les années passant, Sydney sait pertinemment que ses sentiments ont évolué, mais elle ne l’avouera pour rien au monde. La raison ? Kyler a un succès fou auprès des filles, il ne passe jamais plus d’une nuit avec la même conquête et voit en sa meilleure amie la femme idéale, hors de portée, qu’il se doit de protéger de tout et de tous, y compris de lui-même. Comme chaque année, Kyler a invité Syd et quelques amis de l’université à passer une semaine dans le chalet de sa mère. Leur séjour au ski prend cependant une autre tournure lorsqu’une tempête se déclare dans la région, empêchant quiconque de les rejoindre. La vérité peut avoir un prix… Ce tête-à-tête suffira-t-il à laisser parler leurs sentiments ?

Ce qu’en pense Emy ? 

Je tiens à dire que dans un premier temps la couverture me donne froid. Une fois cela dit, je peux aussi vous dire que c’était la première fois que je lisais un livre de Jennifer L. Armentrout. Je risque d’ailleurs, de vite acheter un autre livre de cette auteure.

Jennifer L. Armentrout nous emmène dans un voyage glacial au côté de personnages attachants. Kyler et Sydney sont amis depuis leur enfance. Alors que Kyler enchaîne les filles, Sydney se demande comment elle pourrait oublier les sentiments qu’elle a pour lui. Ne voulant pas risquer leur amitié elle n’a jamais rien dit et elle en a fait son secret même si elle souffre de voir Kyler avec d’autres filles. Durant les vacances de Noël, et comme chaque années, Kyler et Sydney vont passer une semaine dans une station de ski, dans une maison appartenant à la mère de Kyler. Cette année, ils y vont en bande, le meilleur ami de Kyler et la meilleure amie de Sydney seront de la partie. Malheureusement, ou heureusement, le destin en décide autrement… une tempête se dirige droit sur eux. Cette tempête va empêcher les autres de venir, Kyler et Sydney étant arrivées bien avant sont en sécurité à la maison. Alors que le séjour commence mal, il va se révéler révélateur… en bien comme en mal.

Je me suis particulièrement reconnue dans Sydney, (ce n’est pas seulement parce que j’adore son prénom, non, non, loin de là). Mais elle a une partie d’elle tellement vulnérable. Elle n’a pas confiance en elle et malgré tout elle est là, toujours présente, toujours disponible pour Kyler. Sa raison a toujours était ce qu’il la guidait.

Concernant Kyler, j’ai adoré son personnage. (Est-ce parce que son nom de famille est Quinn ? Peut-être. Ou pas. Aucune idée.) Quoi qu’il en soit au fond on découvre que c’est quelqu’un de vulnérable lui aussi. Vous me direz sans doute que c’est comme la plupart des personnages masculins de romans. C’est la vérité. Mais bien que c’est un point qu’il peut partager avec beaucoup d’autres. On constate qu’il est autant blessé que Sydney autant par son comportement que son manque de cran. Il ne sait plus sur quel pied danser, et il est vite perdu.

Originale. Superbe. Fantastique. Voilà les trois mots que j’utiliserai pour décrire cette histoire. Je suis sous le charme, c’est pour moi un vrai coup de cœur.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour adhérer au style de Jennifer L. Armentrout. Cette a lecture a été une formidable découverte autant pour l’histoire que pour l’auteure.

Si il y a une chose que je vais retenir de cette lecture c’est ceci : il ne faut pas attendre si l’on désire quelque chose ou quelqu’un, il faut prendre le risque, même si l’on a peur des conséquences, on ne vit qu’une fois. (Je vais le retenir mais peut-être pas l’appliquer haha, on verra)

La note de Emy :

5/5

Voici deux citations du livre pour vous donner envie de le lire : 

« J’étais amoureuse de mon meilleur ami. Ça aurait pu être pire. J’aurais pu en pincer pour un strip-teaseur ou même un drogué. Kyler Quinn n’était ni l’un ni l’autre. Même s’il pouvait facilement passer pour un Chippendale avec son physique à baver et sa tignasse de cheveux bruns, et qu’il me rendait plus accro qu’une junkie en manque. »

« Je me tournais vers Syd, qui me rendit mon regard en haussant les sourcils. Nos yeux restèrent soudés et, l’espace d’un instant incroyablement doux, tout redevient comme avant. Nous deux calés dans un fauteuil en train d’écouter Andrea et Tanner se bouffer le nez. On devrait manger pop-corn quand ils s’y mettaient, ces deux-là. »

Si vous voulez partir à l’aventure avec Kyler et Sydney c’est par ici :

> Lien Amazon

> Lien Amazon

Publicités

Une réflexion sur “Chronique n°74 : à huis clos, de Jennifer L. Armentrout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s