Chronique n°348 : Le plaisir de te détester, Emilie Million.

Harlequin, &H, 240 pages / Date de sortie : 31 octobre 2018.

Résumé : 

Pour certaines personnes, les réunions des anciens du lycée sont un bon prétexte pour étaler son bonheur et sa réussite. Pour Marie, c’est surtout l’occasion de se prendre la réalité en face : célibataire, au chômage, au bord de la ruine, on ne peut pas dire qu’elle ait de quoi se vanter auprès de ses anciens camarades. Constat qui devient d’autant plus blessant lorsqu’elle se retrouve face à David, qu’elle a humilié dix ans plus tôt. Car le geek boutonneux de ses souvenirs s’est transformé en un chef d’entreprise charismatique. Alors, quand ce dernier lui propose de devenir son assistante, Marie hésite : doit-elle céder à la tentation de revoir David ou bien faire preuve de prudence et éviter cet homme qui a toutes les raisons de lui en vouloir ?

Ce que pense Ludivine.

Marie est une jeune femme qui ne roule pas sur l’or, au chômage et qui tente de survivre. C’est aussi une jeune femme qui souhaite oublier son passé, surtout quand sa meilleure amie souhaite à participer à la date fatidique de la réunion des anciens du lycée, 10 ans plus tard. Et si Marie ne le souhaite pas c’est pour plusieurs raisons, mais notamment de revoir David, celui dont elle a brisé le coeur des années auparavant. Malheureusement, cette réunion ne se passera pas exactement comme prévu, et la vie de Marie va basculer en quelques minutes.

Clairement, ce n’est pas l’Histoire originale, nous savons très bien comme cela va se terminer en lisant le résumé. Mais malgré tout, j’ai adoré rencontrer tous ces personnages, car même les secondaires sont attachants, je pense notamment à la coloc de Marie. Quant à Marie, c’est un personnage assez « atypique », elle détonne et n’a pas sa langue dans sa poche, elle m’a fait rire autant qu’elle m’a agacé avec ses petites manies, mais j’ai adoré la rencontré, c’est impossible de ne pas s’attacher à elle. Pareil pour David, un homme d’affaire arrogant, sur de lui et entreprenant, néanmoins on ne peut que s’attacher à lui et ses sentiments si profonds et sincères.

Clairement, je ne peux pas nier, j’ai adoré cette histoire pourtant cliché, j’ai vécu l’histoire des personnages avec addiction et je me suis plongée avec délice dans cette histoire débordante de rancoeur autant que d’amour et de sentiments autant passionnels entre les amants que fusionnels dans les relations amicales.

Néanmoins, mon seul point négatif, c’est que j’ai trouvé la fin trop abrupte. J’aurais aimé voir les personnages ramer un peu plus avec plus de suspense. Et oui dans l’ensemble, j’ai trouvé l’histoire trop courte. Mais encore une fois, c’est parfait pour une histoire pour Noël ! Je ne peux que vous la recommander.

Ma note : 

4,5/5

Où le trouver :

Amazon.

Fnac.

Notre semaine de chroniques semaine spéciale de Noël se termine avec cette chronique, et dans l’ensemble ça a été une grande réussite pour toutes nos lectures. On se retrouve l’année prochaine avec de nouvelles lectures de Noël ! Et exceptionnellement, c’est un jour de congé demain pour nous comme pour vous, alors on se retrouve mercredi ! 🙂 Joyeux Noël !

Publicités

Une réflexion sur “Chronique n°348 : Le plaisir de te détester, Emilie Million.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s