Chronique n°77 : Marked Men, tome 3 : Rome, de Jay Crownover.

Marked Men, tome 3 : Rome, Jay Crownover.

kASYeJcz.jpg-large

Hugo Roman, new romance : 440 pages.
J’ai lu (poche) : 413 pages.

Résumé :

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis « bad boys » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie se cache un coeur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante. Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer. Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait » ! Et surtout il revient du front… Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs. Parfois les mauvais chois sont les meilleurs.

Ce que pensent Julie et Ludivine.

Dans ce troisième tome, nous faisons la rencontre de Rome, le grand frère de Rule, et Cora, gérante du salon de tatouage. Ce qui nous a fait le plus plaisir, car on attendait réellement ces personnages qui nous intriguaient beaucoup.

Au début de l’histoire, Rome est de mauvaise humeur constamment, il est infecte en vers son entourage depuis son retour de l’armée. Cependant il semblerait qu’il soit encore plus de mauvaise humeur envers Cora qui ne le supporte pas non plus.

Alors qu’il s’arrête dans un bar, Rome va faire la rencontre d’un barman, ancien militaire en qui il va voir quelqu’un à qui il peut se confier. Malheureusement, tout semble aller à l’encontre du beau Rome quand il apprend une mauvaise nouvelle, c’est à ce moment là qu’il va penser pouvoir trouver un confort auprès de Cora après une erreur, qui n’est pas tant une erreur pour nos deux jeunes gens.

Rome est un homme brisé par ce qu’il a vécu à l’armée, ce qui l’a forcé à revenir dans son pays auprès de sa famille et de ses amis. Quand il apprend la mauvaise nouvelle, il est dépité car étant l’ainé d’une famille, il s’est tout de suite pris au jeu de protéger ceux qui comptent pour lui, intimement ou professionnellement, malheureusement il n’est pas Dieu. Il ne peut pas protéger tout le monde. Son entourage le sait, mais pas lui. En plus de ça, il ne s’attendait pas vraiment à ce que son attention soit accaparée par une jeune femme, aussi traumatisée que lui.

Ludivine : J’étais très impatiente de le découvrir car je l’ai tout de suite apprécié dans le tome 1 quand il a été mentionné. Il m’a souvent fait de la peine, j’ai arrêté de compter le nombre de fois où j’ai voulu entrer dans le livre pour lui faire un câlin, et lui remonter le moral. Il est toujours dur de devoir renoncer à ce que l’on aime, à ce que l’on est, alors que c’est notre raison de vivre.

Cora est une jeune lumineuse, hilarante, d’un support inconditionnel, malheureusement elle est tout aussi traumatisée que Rome. En effet, comme c’était déjà mentionné dans le tome 1, elle se remet difficilement d’une rupture, avec l’homme qu’elle pensait être le bon après qu’il l’ait trompé. Cerise sur le gâteau, elle reçoit un faire part comme quoi cet homme va se marier. À partir de là, Cora survit et ne veut plus s’attacher à aucun homme, jusqu’à ce qu’elle trouve l’ « homme parfait ». Un homme parfait qui n’existe pas et qui exaspère ses amis. Quand elle rencontrera Rome, elle ne le supportera pas et il n’a pas vraiment les critères qu’elle recherche. Mais l’amour ne prévient pas et quand il est question d’aider ou de sauver quelqu’un, qui en plus l’attire beaucoup, elle ne va pas hésiter et va très vite craquer. Et comme on dit, entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas.

Julie : Je suis contente d’avoir pu découvrir un peu plus Cora, que je ne pensais pas aussi sensible.

Ludivine : Entre les trois tomes, je dirais que je me suis plus identifiée à Cora, mentalement. Parce qu’il faut se le dire, pour s’identifier à elle physiquement, il faut du courage haha. C’est une jeune femme qui m’a touché, elle fait toujours passer tout le monde avant elle, elle garde le sourire n’importe ce qui se passe, elle ne se laisse pas faire, et croque la vie à pleine dent.

C’est un couple assez atypique mais très attachant. Nous avons énormément aimé Cora et Rome. Tout les deux ont leur histoire, mais séparément ou ensemble, ils sont des personnages que l’on ne peut pas détester.

L’auteure nous plonge toujours facilement dans son univers avec des histoires qui sont plus ou moins différentes des autres, mais avec toujours le même milieu et le même cadre. Ce tome est basé sur le traumatisme et sur la façon de se relever, c’est pourquoi il diverge un peu des autres.

Julie : Néanmoins je trouve que l’histoire entre les personnages va un peu vite et que tout s’emballe rapidement. Malheureusement, c’est souvent le cas dans les livres.

Deuxième déception: j’aimerai toujours plus. Oui je sais, j’en demande peut-être beaucoup, mais je reste souvent sur ma faim depuis le début de la série. J’aime la série et j’ai aimé cette histoire, mais j’en attends toujours plus.

J’ai tout de même apprécié l’histoire et l’avenir qui les attend. Certes, rien d’original dans leur histoire, mais finalement les sentiments et l’émotion qui passent à travers les personnages, font de l’histoire quelque chose de très beau. Leur histoire paraît tellement normal et belle que l’on s’y fait très vite, c’est comme si on savait qu’ils allaient finir ensemble depuis toujours.

J’ai trouvé la lecture très émouvante et touchante, beaucoup plus que pour les tomes précédents. On retrouve beaucoup plus de sensibilité et de profondeur dans l’histoire, comme dans les personnages.

Pour le moment, j’ai un coup de cœur pour ce tome. Certes, j’ai apprécié les deux premiers tomes, mais celui là était pour moi, bien meilleur. J’ai vraiment aimé que l’histoire ait plus de profondeur et de sensibilité.

Ludivine : Ce tome vient surement se placer en deuxième position pour ma part, après l’histoire de Rule et de Shaw. Oui je crois que c’est une maladie chez moi, les premiers tomes de chaque série sont toujours mes favoris et rien ne peut les dépasser, même si les tomes suivants sont tout aussi bons haha.

J’ai adoré découvrir Rome depuis que j’ai vu combien il aime son entourage. C’est un homme qui m’a beaucoup plus touché que les autres, surement parce que sous son armure de militaire implacable, fort, autoritaire, se cache un homme qui a besoin de soutien, et une épaule sur laquelle se reposer quand ça ne va pas.

De plus comme l’a dit Julie, l’histoire des deux personnages est vraiment très belle alors qu’elle ne commençait pas si bien pour les deux personnages.

Nous sommes maintenant pressées de découvrir l’histoire de Nash, qui a été un peu plus présent dans ce tome, ce qui annonce le tome 4. Malheureusement, il n’y a pour l’instant toujours aucune date de sortie en poche… 😢

Notre note :

4/5

Où l’acheter :

Broché : 

Amazon.

Fnac.

Poche : 

Amazon.

Fnac.

Publicités

Une réflexion sur “Chronique n°77 : Marked Men, tome 3 : Rome, de Jay Crownover.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s