Chronique n°28 : Les Animaux Fantastiques – le texte du film.

Les animaux fantastiques : le texte du film, J.K Rowling. 

IMG_1677 2.jpgGallimard Jeunesse, 320 pages.

Résumé : 

Quand le magizoologiste Norbert Dragonneau arrive à New York, il ne compte y faire qu’une brêve escale. Mais sa valise magique est égarée et certains des animaux fantastiques qu’elle contient s’échappent dans la ville. Les ennuis commencent alors? pour tout le monde.

Ce que pense Ludivine. 

Dans ce livre, nous retrouvons Norbert, Jacob, Porpentina, Quinnie, Graves et tous les personnages du film, ainsi que les créatures atypiques du film comme le Nifleur (mon préféré). Dans ce livre, les personnages sont fidèles à eux même et sont identiques au film. Mais avec le script nous pouvons encore plus  plonger dans les personnalités des personnages, avec le film nous savons que Norbert a des difficultés avec les relations sociales, en contradiction avec ses animaux, mais dans le livre c’est encore plus perceptible. Quant au personnages de Graves, il est tout aussi compliqué à comprendre. 

Ce qui est bien avec le script, c’est qu’en lisant nous avons plus de suspense puisque nous sommes pris dans notre lecture, de plus notre imagination est démultipliée, même en ayant vu le film, je me suis prise à imaginer tout un autre monde en y ajoutant ma petite touche personnelle. J’adore cette différence, puisqu’avec le film, le décor nous est offert et nous avons juste à s’imprégner des décors alors qu’avec la lecture du script, on lis, on imagine et on s’y imprègne comme on le souhaite. De plus ce qui est fantastique (les animaux ?) nous découvrons des discussions, des brides de phrases qu’on n’entend pas forcément dans le film, ou alors on n’y fait pas attention puisque nous sommes concentrés sur la scène qui se joue devant nos yeux, et nous ne prêtons pas d’importance à ce qui se passe hors-champ.

Tout comme le livre Harry Potter et l’Enfant Maudit, le script du film ne se construit pas comme un roman mais plutôt comme une pièce de théâtre, ou un réel script qu’auraient à lire des acteurs avant de jouer, du coup c’est un livre qui se lit extrêmement vite.

Parlons des décorations, la couverture du livre est identique à celle des Etats-Unis pour une fois, merci Gallimard pour cette conservation, qui pour moi ressemble à une œuvre d’art, les motifs en reliefs sont magnifiques et me font penser à un grimoire de magie. Mais l’intérieur est tout aussi beau, les illustrations me coupent le souffle et sont tellement identiques au monde magique qu’a créé J.K Rowling depuis tant d’année.

Pour conclure, J.K Rowling m’a encore bluffé et ne pas m’a pas déçue une nouvelle fois, c’est pour moi un réel coup de coeur. Jusqu’où ira cette auteur pour nous faire autant rêver ? 

Ma note : 

5/5

L’avez vous acheté ? Si oui, qu’en pensez vous ?
Vous avez vu le film ?
Et avez vous lu le livre « les animaux fantastiques et où les trouver » ?  

Où le trouver (pas les animaux hein, le livre bien sur) : 

Amazon.

Fnac.

Publicités

3 réflexions sur “Chronique n°28 : Les Animaux Fantastiques – le texte du film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s