CHRONIQUE N°11 : Nick and Sara, Pauline Libersart.

Nick and Sara, Pauline Libersart.

img_0900

Hachette Black Moon, 320 pages.

Résumé : 

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.

CE QUE PENSE LUDIVINE. 

Je ne connaissais pas du tout l’auteur avant de lire Nick and Sara, mais j’en ai tellement entendu parler sur les réseaux sociaux que j’ai craqué. De plus, l’auteur a demandé à ce que certaines bloggeuses fassent des chroniques pour son site. C’est donc avec plaisir que j’ai finalement craqué et commencé la lecture de Nick and Sara.

Dans la saison une, Sara-Jane est une jeune femme de dix neuf ans qui veut s’affranchir de l’autorité de ses parents. Elle décide donc de partir en vacances au Mexique avec sa cousine Nell. Elles ont seulement mis au courant le père de Sara-Jane, mais lui disant seulement qu’elles partaient en Floride. Réussissant à partir, les deux cousines retrouvent le copain de Nell, Juan, un mexicain. Dans la soirée, tous les trois vont danser en boite de nuit, Sara-Jane perd la trace de sa cousine et s’évanouit. Elle se réveille nue dans un lit inconnu. Un homme la réveille et la presse de s’habiller, et ils quittent précipitamment la maison. Lors d’un arrêt avec l’inconnu, alors qu’il devait attendre un client, Sara-Jane se remémore et se rappelle de ce qu’elle a oublié. Elle se souvient alors, d’avoir été kidnappé, l’homme qui a fait en sorte de la kidnapper n’est que le chef d’un cartel de drogue. Après l’avoir touché, et drogué, il la confie à l’homme avec qui elle s’est enfuie. Elle se remémore ensuite que lui, sous la contrainte de son chef, a du la violer à plusieurs reprises. Mais voulant lui échapper, Nick a décidé de s’enfuir avec Sara-Jane. Ils partent en cavale, mais sont vite retrouvé par les hommes du cartel, ils réussiront à les fuir. Après de longues heures de route, Sara-Jane se choque elle-même de par le fait qu’elle n’en veut pas à Nick, dont elle ne connaît toujours pas le nom, le syndrome de Stockholm lui tombera dessus. Nick voulait ramener Sara-Jane à son père, sénateur des Etats-Unis pour retrouver son boulot.

Dans la saison deux, deux ans après ce qui s’est passé au Mexique, Sara-Jane se voit aller à Aspen pour une conférence. Mais dans cette ville, elle tombera sur un homme du cartel. Nick qui travaille avec l’oncle de Sara-Jane est appelé pour aller la secourir. Ce qui s’est passé entre eux refait surface, jusqu’à ce que Nick commence lui aussi à ressentir des sentiments pour elle.

J’ai lu cette histoire en même pas une journée, l’écriture de l’auteur est simple et facile. L’histoire est énormément prenante et intéressante. Je ne regrette pas du tout d’avoir commencé cette histoire. De plus, c’est la première fois que je lis une romance qui induit le syndrome de Stockholm. Je suis impatiente de lire la suite, parce que j’avoue que la fin m’a laissé sur ma faim.

Nick, est sans aucun doute mon personnage préféré. Malgré ce qu’il a fait à Sara-Jane, il regrette ce qui s’est passé, et même si à plusieurs reprises il la menace de recommencer, il ne le fait pas. Nous apprenons qu’il a un passé chargé, ce qui nous attache encore plus à ce personnage. Au fond, il est un homme bon qui a ses motivations et un sacré humour.

Quant à Sara-Jane, j’ai eu du mal avec elle au début avec ses allures de princesse, mais très vite mon avis a changé. Elle est en réalité très intelligente, gentille et douce. Tout au long de l’histoire, j’ai eu l’impression de vivre en elle tous les malheurs qui lui arrivait.

Pauline Libersart est une auteure qui a un style d’écriture propre à elle, et qui sait aborder des sujets différents. Nous sommes vite pris dans ses récits et quand cela se finit, nous avons vite envie de savoir la suite. Je suis impatiente de lire la suite des aventures de Sara-Jane et Nick! Le deuxième tome sortira le 27 avril 2017, mais si vous voulez vous pouvez déjà le précommander. 

Connaissez vous cette histoire ? 
Si non, j’espère que je vous aurai donné envie de lire! 
En attendant, j’espère que cette première chronique sur cette auteur vous aura plu. Il y en d’autre qui vont arriver prochainement! 

Note de Ludivine :

4,5/5

Vous pouvez retrouver l’oeuvre en e-book en cliquant sur les liens suivants :

Amazon

Kobo

Itunes

Google Play

Leslibraires

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s